Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 octobre 2009 6 10 /10 /octobre /2009 20:49

 

 

        La Garde Nationale.
     
               Les  premières unités de la garde nationale ont été organisées spontanément dans le département de Posen.
                 Il faut savoir qu' un semblant de garde existait déjà à Varsovie. Mise sur pied en novembre 1806 juste avant le départ des prussiens, cette garde entre parenthèse était considérée comme de la milice et elle exerçait un rôle en tant que police locale, le tout sous la tutelle de Poniatowski et ensuite par Moszinsky.
                   La voici  donc toute désignée pour devenir le noyau de la future Garde Nationale. 
      Les gardes nationaux ont été organisés comme pour un régiment régulier avec 2 bataillons de 9 compagnies soit environ 2500 hommes, officiers confondus .
             Ensuite l'enrôlement de cette unité se répand  sur tout le territoire national, pour atteindre une force de 24 500 hommes voir plus.
  Cette force en hommes sert de police peu efficace et coûteuse à la Pologne, elle devient un fardeau économique pour un pays déjà lourdement appauvrie.
              Pour commencer voici le décret traduit de l’original, et je l'en remercie, par l’auteur du site "Les soldats polonais"

 



                 


 

   La Création de la Garde  
       
            Nationale à Varsovie



         

                La Commission Dirigeante Afin de multiplier et d’améliorer les futurs moyens de défense courante, et souhaitant donner l’opportunité aux citoyens de la capitale deVarsovie ; création que nous souhaitons dans les règles qui suivent :

               1- Le membre de la Garde Nationale doit résider, ou posséder une propriété dans les limites de la ville – Les marchands doivent appartenir à une confrérie – Les artisans à une guilde, il en sera de même pour leurs apprentis s’ils sont fils de propriétaires. Les prêtres ayant des possessions qui leurs sont propres en villes, c'est-à-dire qui ne dépendent pas du Diocèse tels que les paroisses et les hôpitaux, peuvent être membres de la Garde Nationale, accomplir leur service et toucher une solde.

                2- L’âge des Gardes Nationaux est compris entre 18 et 50 ans.
                3- Il sera créé un régiment avec autant de bataillons que la conscription jugera nécessaire.
                4- Les Gardes Nationaux porteront des uniformes et des armes réglementaires – tous ceux qui n’appartiennent pas à la Garde Nationale n’auront en aucun cas le droit de porter l’uniforme ou les attributs d’officier que seule la Garde a le privilège de porter.
                 5- La Commission de conscription se donne le droit de désigner qui sera membre de la Garde et qui en sera exclu selon les règles établies par la Commission au pouvoir.
                 6- Les membres de la Garde, sont dispensés de service s’ils occupent des postes ou travaillent dans des offices publics, ils conservent leur qualité de membres de la Garde ; du moins tant qu’ils ont des possessions à Varsovie.
                 7- Tout membre de la Garde qui reçoit un ordre ne peut s’y soustraire à moins d’être souffrant ou absent. Si une quelconque obligation domestique d’ordre privé devait réclamer sa présence alors qu’il est lié à son service, il devra demander à un autre membre de la Garde du même grade que lui de le remplacer.
                  8- Les militaires au service de l’Etat, ne relèvent ni de la Garde, ni de la Conscription ; mais une fois libérés des obligations militaires, ils pourront se rapprocher de la Conscription pour appartenir à la Garde Nationale.
                  9- L’état major du Régiment et le nombre d’officiers seront semblables à ce qui existe dans les régiments d’infanterie de ligne de l’armée ; mis à part qu’il y sera adjoint du personnel payé. L’Etat major sera le suivant :
                                1 Commandant du Régiment
                                1 Un adjudant major au rang de capitaine pour chaque bataillon.
                                1 Un adjudant au rang de sous lieutenant pour chaque compagnie
                                1 Tambour du Régiment
                                1 Tambour du bataillon
                                2 tambours par compagnie

               Les membres ci-dessus mentionnés recevront une indemnité issue des fonds municipaux qui leur sera versée par des personnes appartenant à la garde nationale et ne relevant pas du Ministère du Trésor Public. Les Juifs ne relevant pas de la Conscription, sont tenus de présenter une grille tarifaire être conçus en fonction de leurs statuts.

                            10- Les personnels rémunérés et non rémunérés du Régiment, seront nommés par la Commission Dirigeante et désignés par le Ministre de la Guerre ; les autres officiers à partir du grade de Capitaine seront désignés par les membres de la Garde dans chaque compagnie , nommés par le Ministre de la Guerre pour confirmation par la Commission Dirigeante.
                             11- L’organisation de la Garde Nationale sera administrée par la Conscription, qui doit rapidement être prête, installée et formée, pour répondre aux ordres du Ministre de la Guerre.
                             12- Le code militaire, l’ordre, la discipline et l’obéissance doivent prévaloir comme dans l’Armée régulière.
                              13- Chaque membre de la Garde Nationale a des obligations vis-à-vis de l’Armée et de la Garnison de la ville, et, en dehors de la ville à une distance de 2 lieues postales de toute place ; au cas où il devrait servir au-delà de cette limite, il recevra salaire, vivre et fourrage en fonction de son grade comme c’est l’usage dans l’Armée régulière.

                Cette annonce et son application ont reçu l’approbation de son Excellence Duc et Ministre de la Guerre. Varsovie, session du 24 avril 1807.    
De montrer tout leur zèle et le meilleur d’eux-mêmes et cela  pour le bien de la Patrie, décide avec l’accord du Directoire Général la création d'une Garde Nationale, dans la ville même de

  Stanislaw MALACHOWSKI, Président

Conforme à l’original
 Joseph Duc PONIATOWSKI
                  Ministre de la Guerre
                                                                                              LS Jan Luszczewski
                                                                                                                 Secrétaire général

                  J’atteste que la présente annonce est conforme à l’originale et certifiée par Le Duc Ministre de la Guerre.
 Le Directeur en chef du Bureau des écritures du Ministère de la Guerre.


                                                                                                          Colonel Hebdowski


                      


     UNIFORME DES GARDES NATIONAUX

   Pour le grenadier ; image du dessous. Kurtka bleu foncé. Plastron blanc avec passepoils bleu ciel. Collet et retroussis bleu clair. Doublure bleu clair. Epaulette rouge à franges. Boutons de cuivre.
          Parements bleu clair. Pattes de parement blanc avec liseré rouge.
          Pantalon blanc sur guêtres blanches à petit boutons de cuivre, sans aucun doute le pantalon en hiver est bleu comme la kurtka .
           Schako à la française, il y a un pompon bleu ciel avec plumet rouge. Cordelière à raquette et gland rouge. Le shako est tout noir avec visière bordée de cuivre. La jugulaire en écaille de cuivre. Sur le devant et sous la cocarde une plaque de cuivre en losange avec l'aigle polonais en métal blanc.
         Cocarde blanche avec une petite ganse noire en V.  Armement et fourniment à la française. Dragonne rouge.
au dessus ; officier et fusiliers
 
                                                                             
  Pour le voltigeur ; même tenue mais avec les attributs de voltigeurs, épaulette verte à franges. Cordon et gland vert. Plumet jaune .  Dragonne verte.
  Pour le fusilier ; même tenue avec cordon et gland blanc, épaulette bleu ciel. Plumet blanc.
                                       A droite un fusilier et un grenadier   
                                                                                       

       

      Superbe tenue du tambour major de la garde nationale Varsovienne vers 1812. Veste et gilet  blanc.
Col, manchettes et pantalon sont cramoisis, et sur le devant, galons à la hussarde.
Le shako à la française avec des plumets cramoisis, blanc, bleu ciel et noir.





         La tenue des officiers ( voir planches au-dessus) ; habit à la française,
collet ouvert bleu ciel, retroussis et doublure bleu ciel.
Grenade or sur les retroussis. Gilet et culotte blanc. Bottes à retroussis. Dragonne en argent.

Les sous-officiers ; le haut du shako a un galon or. La cordelière ainsi que les épaulettes et la dragonne sont rouge et or suivant le grade.
    


                 
   A gauche un sous-officier                                     

    
  
   

              




   Mes sources :

 Tout d'abord un grand merci à André  pour son aide précieuse pour la traduction et ses recherches au sujet de la garde nationale.
     Son site sur les armées polonaises de tout temps est une vraie mine de renseignements.
                                                                      Merci André a charge pour moi.
   Splendeur des Uniformes de Napoléon collection Charmy
   L'armée du duché de Varsovie de J.V chelminski et A. 
   Poles and Saxons

    images de Chelminski.....Knôtel.........Charmy







Partager cet article

Repost 0
Published by M.patrice - dans L' Infanterie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : 1er Empire et Nos Polonais
  • 1er Empire et Nos Polonais
  • : UNIFORMES et HISTOIRES des soldats polonais qui ont servit la FRANCE sous NAPOLÉON 1er
  • Contact

Visiteur

<img src ="http://perso0.free.fr/cgi-bin/wwwcount.cgi?df=[les-polonais-sous-l-empire.over-blog.com22].dat&ft=2&st=1&dd=A">

Recherche