Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 juillet 2011 7 17 /07 /juillet /2011 17:34

                    A partir des troupes levées en 1806, furent créé, en 1807, 3 régiments de chasseurs à cheval, le 1er, 4ème et 5ème. Chaque régiment fut incorporé dans une  légion polonaise de 1807/1810.

 

                                         LA TENUE

                         Au début, 1806, et malgré toute les idées reçues, nos chasseurs à cheval étaient diversement vêtus. Nos fiers cavaliers portaient la kurtka de couleur bleue turquin, cette tenue semble avoir été portée par nos chasseurs jusqu’en 1810.

         ----Voici une courte description, , chasseur-en-nb.JPGci-contre 3 officiers, décrivant l'armée polonaise à Cracovie en 1809. A prendre avec beaucoup de réserves d'authenticités.

  Fig A " Colback avec plumet et flamme rouge vif. Cordon en argent. Kurtka, pantalon et schabraque en bleu turquin. Collet, passepoil, bande de pantalon rouge vif. Banderole de giberne, épaulettes et galon de schabraque or. Boutons de même. Harnachement noir avec garniture laiton." 

   Fig B et C "glands des flammes de colback en or. Buffleterie noire avec ornements en laiton, schabraque rouge vif avec galon et franges en or. Dragonne en argent"

   Le changement de couleur de cette tenue commencera progressivement à partir de 1808, dans l'ensemble des régiments de chasseurs à cheval.

  

                      En 1810, Poniatowski promulga le nouveau décret sur le règlement des uniformes et administration du Duché de Varsovie. Règlement qui prescrit le nouvel uniforme de couleur verte, comme celui des chasseurs de Napoléon.  

  Voici les prescriptions pour les nouveaux uniformes des chasseurs à cheval. 

                Kurtka vert foncé, doublé de même drap. Col droit fermé par 3 agrafes ; parements en pointe. La kurtka est fermée par 9 boutons bombés de métal jaune ; 2 boutons à chaque poche. Le pantalon long de même drap (vert) avec double bande de 1 pouce de large chacune ; le bas du pantalon est fermé par 6 agrafes. Col, parements, bandes, de la couleur distinctive du régiment. Gilet de drap blanc sous la kurtka. Gants blancs à crispin. Epaulette à dessus en écailles de métal jaune avec frange blanche pour les compagnies du centre, rouge pour les compagnies d'élite. En service le pantalon de drap blanc à la française.

                                    kurtka

                               Compagnie du centre                             Compagnie d'élite

                                   

                Les compagnies d’élites et les officiers sulbaternes paradaient en colback de fourrure d’ours à dessus avec la flamme de la couleur du régiment, orné pour la parade de cordons et d’un plumet. La calotte, du même drap que le col, forme des plis réunis au centre par un large bouton d'or.

              chasseur avant 1810 

Sur la planche de gauche, vous apercevez deux uniformes du 5ème régiment, celui de droite, date de 1810 et celui de gauche 1807, la distinction se faisant grâce aux revers.

   

 

Pour la petite histoire Il semblerait que le 5ème ait porté la tenue bleue jusqu'à la fin de l’année 1810 .

   

      Leur uniforme différait entre régiment par la couleur du col, des revers (avant 1810), des manchettes et des passements

  


   Chasseur-bonnet.JPGA droite ; les plumets et à gauche les bonnets de police des 3 régimentsChasseur-plumets-copie-1.JPG

 

  n° 1 le 1er régiment......n° 2 celui du 4ème......n°3 le 5ème

    

    

   

 L’habillement des chasseurs comprenait aussi une ample capote ronde avec pèlerine qui protégeait le cavalier, son équipement et ses armes de la pluie et des intempéries. le manteau est de couleur verte.

    EQUIPAGE DE CHEVAL 

    Toujours après 1810.

                Pour la troupe, schabraque de drap vert à angles arrondis, bordés de passepoils de la couleur distinctive. la selle de cuir noir. Harnachement en cuir noir, avec toutes les pièces métalliques jaunes. Etriers en fer. Portemanteau de drap vert, rond, portant sur les bouts le numéro du régiment.  Pour les compagnies d'élites, schabraque à peau de mouton, avec la bordure dentelée à la couleur du régiment.

 

    LES OFFICIERS

                                  Grande tenue : Est la même que celle de la troupe. le collet à la couleur distinctive avec un cor brodé en or de chaque côté. Le colback, pour les officiers subalternes, avec cordelière en argent. Calotte de la couleur du régiment.  Jugulaire en cuivre doré. Pour les officiers supérieurs, shako avec cordelière argent, plumet blanc. Banderoles de giberne, en cuir noir ou rouge, bordé d'or,  ornements or devant et derrière. Giberne à coffret de cuivre, patelette en cuir noir ou rouge bordée de cuivre. 

chasseur-officier-ok.JPG

                                   Petite Tenue : Frac de drap vert foncé doublé de même. Col droit fermé par 3 agrafes. Parements en pointe de la couleur du col, fermé par 2 petits boutons. Frac boutonné par 9 boutons de métal jaune. Poches en long dans les plis des basques, à 3 pointes, avec 3 boutons. Pantalon de drap blanc à la française, ou de drap vert foncé ; bottes à la hongroise, bordées à leur partie supérieur d'un petit galon de fil noir avec un gland en avant. Le pantalon pour le service journalier en drap vert ou gris, garni de cuir noir entre les jambes et sur la jambe gauche et cela pour résister au frottement du sabre.


Les officiers arborent le chapeau chasseur officier1surtout en petite tenue.

        

 

      EQUIPAGE DE CHEVAL.chasseur equip

      Schabraque en drap vert, galon or liseré vert avec cor de chasse dans les coins. Demi-scabraque en peau de mouton noire festonnée de drap de la couleur distinctive. Port manteau rond en drap vert bordé or avec en son centre un cor brodé or.

                                                          A droite, officier supérieur en grande tenue

              

     

 

       TROMPETTE

   trompette5chasseurok.JPGLes trompettes se distinguaient par un bel uniforme blanc à distinctive propre à chaque régiment et cela pour les rendre visible de loin sur le champ de bataille. Les brandebourgs sont de la couleur du régiment ; cordons de trompette argent et cramoisi.

 

    chasseur-trompette1.JPG            

 

 

 

 

 

                                    

 

 

 

              COMPOSITION et MISSION

       Chaque régiment de chasseurs est composé d’un état-major et de trois escadrons de 2 compagnies de 170 hommes chacune.

        Chasseurs.jpgEn temps de paix, les chasseurs s’acquittaient d’un service de frontière et de renseignement, et prenaient part à des expéditions punitives pour le recouvrement des sommes dues à l’armée.

      Les soldats (cavaliers) étaient le plus souvent des fils de paysans âgés de 21 à 28 ans accoutumés aux chevaux depuis l’enfance. Les cadres de commandements des chasseurs, comme celui des autres régiments de l’armée polonaise, provenaient dans leur majorité d’un enrôlement volontaire. Les anciens officiers des Légions Polonaises et ceux du service français, représentaient de précieuses valeurs de combats, ils avaient une grande expérience militaire et connaissaient bien le maniement de la cavalerie sur un champ de bataille ou pour éclairer l'armée.

A gauche en haut ; le trompette du 4ème avec un officier. 1810

En haut à droite ; trompette du 5ème saluant un officier du même régiment. 1810

    En bas à gauche ; cavaliers du 5ème, celui à cheval est un chasseur de la compagnie d'élite. 1812

    En bas à droite ; à pied un chasseur de la compagnie d'élite avec un chasseur des compagnie ordinaire du 4ème. 1812

       La première campagne des chasseurs à cheval fut sa participation à la guerre contre l’Autriche en 1809. Les 1er et 5ème régiments furent lancés contre les autrichiens, pendant que le 4ème combattait avec succès la guérilla prussienne en Allemagne.

       Leurs missions consistaient en des reconnaissances, de la protection et des poursuites. Ils se battirent contre les hussards et la terrifiante infanterie autrichienne, et ils prirent part, à pied, à l’assaut de nuit du retranchement du pont de Sandomierz (1809).

       En 1812, toutes les unités mises sur pied dans le duché de Varsovie furent envoyées en Russie. La majeure partie de la cavalerie polonaise, dont nos Chasseurs (1er et 5ème), constitua la division du général Kamienski affectée au IVème corps de cavalerie du général de Latour-Maubourg comme groupe de poursuite rapide. Tandis que le 4ème fut laissé au Ve corps de Poniatowski.

      Durant la réorganisation de l’armée polonaise en 1813, suite à la désastreuse campagne de Russie, le 4ème régiment fut transformé en uhlans, et le 5ème incorporé dans le 1er régiment de chasseurs. La défaite de Leipzig sonna  la fin de l’existence de la cavalerie polonaise et entre autre celle  des chasseurs dont le courage et le dévouement furent un exemple pour tous.

 

                                      ARMEMENT

      Les chasseurs étaient armés du sabre provenant de prises faites aux Prussiens, aux Autrichiens. Après 1810, pour une aide accrut, suite à un financement de la France sur l’équipement des armées polonaises, Ils reçurent des armes de fabrication française et parfois de fabrication polonaise. Leur équipement était constitué d’armes à feu, pistolets et mousqueton à silex en plus du sabre. Malgré cette aide française, les soldats polonais et en particulier nos 3 régiments de chasseurs, manquèrent d’arme à feu. Pour pallier à ce manque, il n’est pas impossible, mais d’une façon éphémère, que nos chasseurs se soient équipés de lances (sans flamme). On trouve des récits de combat du 1er régiment,  équipé de cette arme avec laquelle nos cavaliers participèrent avec des uhlans polonais à la bataille de Baranow (1809). On retrouve également le port de la lance en 1813.

 

 

                 HISTORIQUE DES REGIMENTS

  Le 1er régiment. Distinctive rouge                         

  chasseur-1rgt.jpg Il fût créé en 1807 à Piaseczno, ville proche de Varsovie son 1er colonel fût Dombrowski (Dabrowski) et ensuite le colonel Przebendowski. Major Montrezor. Chefs d’escadrons Adamowski , Dembowski.

   On trouve le régiment à la bataille de Raszyn pour la campagne de 1809. On le retrouve, ensuite, dans le Vème Corps du prince Poniatowski en partance pour la campagne de Russie.   Il perd la moitié de ses hommes, dans la bataille de Romanow (1812) contre les cosaques.

   Puis il participe à la bataille de Borodino. A partir du mois d’août 1813 et jusqu'à la Bataille des Nations, le 1er régiment se retrouve presque toujours en première ligne. Il se bat contre les Russes, les Prussiens et les Autrichiens.

        Chasseurs du 1er régiment, années 1806/1807. Ex cavalerie du régiment de cavalerie nationale du colonel J.M Dabrowski.

   On retrouve sa trace à Wachau avec comme mission la protection des batteries françaises. Le dernier fait d’arme de se régiment date du 18 octobre 1813, alors qu'il reculait devant l’ennemi qui attaquait, il fit soudainement demi-tour et battit les chevau-légers autrichiens désordonnés par cette subite attaque.

 

  Le 4ème régiment. Distinctive cramoisi                              

    Il est formé à Plock en juin 1807. Il est commandé par le colonel Micinski avec comme chasseur-4-rgt.jpgmajor Zajaczek et chef d’escadron Gorski et Lubowiescki. Le 25 novembre il compte 4 escadrons il fait partie de la brigade de cavalerie attachée à la 1ère division d’infanterie polonaise.

    Pour la campagne de Russie, il se trouve au Vème corps, celui de Poniatowski, 16ème division, 18ème brigade. Il combat à Smolensk, Moskova, Vinkovo comme le 5ème régiment.

    Il est dissous le 22 décembre 1813, dans la place de Dennewitz, il ne lui reste sous le drapeau que 35 officiers et 36 chasseurs.

       Officier subalterne en grande tenue du 4ème régiment 1809 1812

 

 

  Le 5ème régiment. Distinctive jaune-orangé

  chasseur-5rgt.jpg Il est formé à Gnesen, dans le département de Posen, le 2 janvier 1807 sous le n°1. Il deviendra par décret du 4 juillet 1807 le régiment de cavalerie numéro 5. Il entre dans la division Dombrowski, dans la composition du 10è corps placé sous les ordres de Lefebvre.

  Par la suite et après Danzig il entre sous les ordres de Mortier alors chef du 8è corps. Immédiatement il se distingue à Friedland (1807), son chef de régiment le colonel Turno y est présenté à l’Empereur pour la bonne conduite de son régiment. Au 1er novembre, le régiment est à Varsovie et Praga, il présente un effectif de 40 officiers, 872 hommes, sans compter les 2 officiers et les quelques 105 hommes détachés.

 

        Chasseur de la compagnie d'élite en grande tenue du 5ème régiment 1810.

                Le 20 mars 1810 le colonel Kazimierz Turno est nommé général de brigade. Il est remplacé par le colonel Zygmunt Kurnatowski. Cette même année il présente un effectif de 33 officiers et de 669 hommes.

                 Le 5ème combat à Moskowa, Taroutino, Vinkovo on le retrouve aux ponts de la Bérézina. Le 9 mars 1813 lorsque son commandement est repris par Zimmermann il ne compte plus que 6 officiers et  140 hommes. Vers la fin du même mois, les débris du régiment sont versés, au 1er régiment de Chasseur à cheval qui se trouve à Zittau.

 

 

          

           FIGURINISTES

Amis pousseurs de plombs et figurinistes. 

 

DSCN0966.jpg 

 

Après 1810 ; l' uniforme est vert, ainsi que la DSCN0968.jpgschabraque avec couleur ditinctive. Les trompettes avec leur bel uniforme blanc.

Avant 1810 ; Vers les années 1806,1807,1808. L' uniforme est bleu turquin. La schabraque est plus petite, sans couleur distinctive.

                                 5ème Chasseurs 1810 (15mm)

 

 

 

 

 

Sources.

Tradition Hors série " Napoléon et les troupes polonaises"

"wojsko kiesestwa Warszawskiego" de Morawski et Wielecki, textes et images.

 "Pôle and saxons" de Nafziger, textes

"L'armée du Duché de Varsovie" textes et images 

"Splendeur des uniformes de Napoléon" de Charmy

Planche, inconnue, en N/B d 'officier et extrait des tenues.

Un grand merci à Pierre Toussaint, de Belgique, pour l'aide et l'envoie des planches en N/B. 

La caricature du trompette est de Julien Vanderberge




Partager cet article

Repost 0
Published by M.patrice - dans La Cavalerie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : 1er Empire et Nos Polonais
  • 1er Empire et Nos Polonais
  • : UNIFORMES et HISTOIRES des soldats polonais qui ont servit la FRANCE sous NAPOLÉON 1er
  • Contact

Visiteur

<img src ="http://perso0.free.fr/cgi-bin/wwwcount.cgi?df=[les-polonais-sous-l-empire.over-blog.com22].dat&ft=2&st=1&dd=A">

Recherche