Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 juin 2008 6 07 /06 /juin /2008 11:07

La fin de la guerre en Espagne pour un officier du 2éme régiment de la Vistule

            Le 21 janvier, trois des compagnies de mon régiment passèrent à Tortose quand accompagnant ces hommes de la Vistule je rencontrais un aide de camp de Chlopicki. Il m'apprit qu'on venait de recevoir l'ordre d'acheminer de suite en France les régiments de la Vistule, destinés selon toute apparence à être employés dans la prochaine guerre contre la Russie.
cet ordre fût exécuté avec une promptitude remarquable.

      Je partis donc avec mon bataillon de la 2ème Vistule et une partie du 1er régiment, je devais escorter presque un millier de prisonnier Valenciens accusés d'avoir participé au massacre des Français dans le soulèvement de 1808.

     Cette fois nous quittions l' Espagne pour n'y plus rentrer, je dois dire que la perspective de cette nouvelle guerre contre les russes souriait médiocrement à nos soldats, pourtant si patients et si braves. Quelques uns racontaient à leurs camarades qu'ils avaient vu dans leur pays, Pultusk et Ostrolenka, des milliers de blessés périr abandonnés dans la boue, et cela pendant la terrible campagne de 1807.

     Pendant le trajet nos soldats fatigués et honteux de servir de geôliers ambulants, laissèrent s'échapper beaucoup de prisonniers. Cette traversée des Pyrénées en plein hiver ne pouvait être que fort pénible, d'autant plus que nous coupions au plus court à travers les montagnes par un chemin impraticable pour les voitures.              
     Tous les cavaliers furent obligés  de mettre pied à terre et de gravir une rampe escarpés le commencement de cette montée n'était pas moins pittoresque que fatiguant.

     Quand nous eûmes dépassé un village la route devint encore plus pénible et même dangereuse, là ou les chevaux et les mulets ne peuvent passer qu'un par un, et suspendue à une grande hauteur au-dessus d'un précipice au fond duquel surgit l' Aragon et par comble de malheur, un ouragan de neige vint nous assaillir, plusieurs mulets et chevaux trébuchèrent dans le précipice ; un malheureux officier espagnol qui avait attaché trop solidement à son bras la bride de sa monture, ne put se dégager à temps et fut entrainé avec elle.



     Après deux jours de marche dans ces âpres sentiers, nous atteignîmes enfin la frontière française. Il y eut là un moment d'émotion presque solennel. Instinctivement tous les regards se tournèrent du coté
de l 'Espagne. On prenait congé d'elle comme d'une ancienne connaissance qu'on ne reverra plus ; on donnait un dernier souvenir à tant de misère et d'amis restés en arrière pour  TOUJOURS.......

   
                                                              Le dernier polonais quitte l' Espagne en 1811

" source unique du livre : souvenir d'un officier polonais scène de la vie militaire en Espagne et en Russie.
-par la librairie des deux empires"





Partager cet article

Repost 0
Published by M.patrice - dans Histoire
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : 1er Empire et Nos Polonais
  • 1er Empire et Nos Polonais
  • : UNIFORMES et HISTOIRES des soldats polonais qui ont servit la FRANCE sous NAPOLÉON 1er
  • Contact

Visiteur

<img src ="http://perso0.free.fr/cgi-bin/wwwcount.cgi?df=[les-polonais-sous-l-empire.over-blog.com22].dat&ft=2&st=1&dd=A">

Recherche